Est-ce-que je suis sur la bonne voie professionnelle ?

Se poser les bonnes questions plut√īt que de ruminer.

Il est possible de douter sur les choix que vous avez faits, sur la place que vous occupez aujourd’hui, sur la possibilit√© de rester longtemps au m√™me poste et dans les m√™mes conditions … En effet, les carri√®res professionnelles sont longues, nos probl√©matiques personnelles changent r√©guli√®rement et le monde se transforme tr√®s vite !

Il est parfois tr√®s n√©cessaire de faire le point avec un professionnel qui peut vous aider √† y voir plus clair. Et pas seulement sur vos comp√©tences, sur votre sant√©, mais sur ce qui vous anime, vos aspirations, vos r√™ves, vos projets. Il est aussi utile de questionner les frustrations pour voir tout ce qu’elles r√©v√®lent d’envies, d’implications contrari√©es.

Il arrive parfois que nos rêves se sauvent, effrayés par nos peurs …

La technique du coach est de poser les questions qui suscitent une r√©flexion f√©conde, qui permet d’avancer, de reprendre sa vie en main. Elle ne peut aboutir qu’avec l’implication de la personne coach√©e.

Mieux se connaitre pour vivre et travailler avec plus de joie.

Avec qui allez-vous vivre et travailler le plus longtemps ? Vous bien s√Ľr ! Alors, d√©brouillez-vous pour √™tre en bonne compagnie ! Car vous serez toujours √† vos c√īt√©s, dans les bons et les mauvais moments ! Il est temps d’√™tre votre alli√©(e) !

Apprenez à mieux vous connaitre !

  • Qu’est ce qui vous fait vibrer ? Vous motive ? Vous donne envie ? Quels sont vos points forts et vos points faibles pour la r√©alisation de vos aspirations ?
  • Comment communiquez-vous avec les autres ? Comment interagissez-vous avec les √©v√®nements qui vous arrivent ?
  • Pourquoi vous √™tes-vous engag√©s dans vos √©tudes ? Puis dans votre carri√®re professionnelle ? Qu’est ce qui motive vos choix ?

Se mettre face à son tableau de bord.

Vous avez d√©cid√© de reprendre votre vie en main et vous venez de vous asseoir face √† votre tableau de bord. Vous observez toutes les manettes, les divers curseurs et la multitudes de boutons, tous les jolis voyants verts, puis les petits oranges et les gros rouges qui clignotent avec ardeur, enfin tous les cadrans √† aiguilles qui vacillent en tous sens !

Asseyez-vous tranquillement, nous allons observer ensemble cette machinerie complexe pour vous permettre d’atteindre votre objectif.

Avant de partir, il convient de faire une rapide estimation du fonctionnement g√©n√©ral, √† l‚Äôinstant pr√©sent, de ce beau v√©hicule que vous √™tes. Qu’en pensez-vous ? Degr√© de satisfaction ou de m√©contentement g√©n√©ral ? Oui, ce tableau de bord c√©r√©bral estime en permanence votre rapport √† vous-m√™me, puis aux autres et √† l‚Äôaction que vous projetez d‚Äôentreprendre. Il a plein de programmes en pilotage automatique, il improvise de temps en temps, il fait de son mieux pour vous maintenir en vie !

En étant un peu plus aux commandes que d’habitude, conscient de votre manière de faire, de penser, de ressentir, vous allez pouvoir influencer votre style de conduite.

Choisir votre mani√®re d’√™tre.

Comme sur tous les tableaux de bord, des voyants viendront vous rassurer sur le fonctionnement normal de votre embarcation et signaleront les r√©visions √† pr√©voir, les interventions urgentes √† op√©rer, les r√©glages recommand√©s sur votre ¬ę¬†moteur psychique et corporel¬†¬Ľ.

  • Vos besoins fondamentaux sont-ils satisfaits ?
  • Vos r√©servoirs d‚Äôaffection sont-ils pleins ou trop proches du z√©ro ?
  • Votre niveau d’huile de la r√©ussite se trouve-t-elle en quantit√© suffisante pour continuer d‚Äôavancer en confiance ?
  • Votre jauge √† carburant est-elle √† un niveau convenable ? Nous parlons ici, des signes de reconnaissance sociale qui vous sont adress√©s (affection, sympathie, amour, admiration, estime …) et des signes de performance que vous accumulez (vos r√©ussites, vos actions couronn√©es de succ√®s, vos fiert√©s, petites ou grandes …).

Des voyants d‚Äôalarme vous informeront des probl√®mes : temp√©rature du moteur trop √©lev√©e, manque d‚Äôhuile, r√©servoir d‚Äôessence bient√īt vide. Les cadrans √† aiguilles sont ici tr√®s sensibles aux √©checs et aux rejets.

Pourquoi ? Parceque …

¬ę¬†L’Homme est un animal social¬†¬Ľ Aristote

En d’autres termes, vous √™tes un primate qui ne peut vivre qu’en groupe, comme tous les primates. Vous avez un pouce opposable aux autres doigts de la main, des ongles plats et des orbites en fa√ßade favorisant une vision binoculaire. Vous en avez de la chance ! Et vous ne survivrez que si quelqu’un prend soin de vous √† la naissance et vous int√®gre au groupe de vos cong√©n√®res. Super !

Il faut, √† pr√©sent, que vous sachiez qu’il y a deux mani√®res d‚Äô√™tre en danger pour un animal social et donc d’avoir des raisons valables de stresser : en n‚Äô√©tant pas (ou en ne se sentant pas) efficace sur son environnement, ou bien en se faisant marginaliser vis-√†-vis du groupe.

Pour finir, votre tableau de bord est cens√© vous faciliter la conduite. Vous tiendrez compte des informations qu‚Äôil fournira pour ajuster votre mani√®re de rouler : pouvez-vous continuer ainsi ? Faut-il vous arr√™ter ? Conduire diff√©remment ? Foncer chez le garagiste ?

Quel va √™tre votre style de conduite ? Et si nous en parlions ?

Laisser un commentaire

Retour en haut